Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 17:42

cordillère blancheNos jours d'inactivité forcés sont enfin terminés !

 

Nous décidons de réveiller les corps par une séance d'escalade. Nous pensons au site de Monterrey mais il n'est accessible que le dimanche ; quelqu'un s'est approprié le terrain et en interdit l'accès le reste de la semaine. Décidément c'est monnaie courante dans le pays, les flics doivent bien vivre... Nous partons donc pour Los Olivos. Les voies sont très courtes (10-12m) et les passages difficiles de types blocs. Pas évident pour une remise en bras. Le rocher ainsi que le site sont agréables, nous stoppons à l'arrivée de la pluie.

IMGP2834 Arrivée de l'ondée Huamashraju 

Dimanche 02 mai, c'est reparti pour l'andinisme. Notre objectif est le Nevado Huamashraju (5434m), un joli sommet dit d'acclimatation, bien visible de Huaraz. Le taxi nous monte dans la Quebrada Pariac  mais au passage d'un gué, il s'enlise. Séance Paris-Dakar ! Nous creusons sous les roues pour mettre des pierres plates et le chauffeur sort le cric pour enlever un caillou coincé sous le châssis. Après plusieurs essais infructueux, il nous abandonne là, à 3600m, alors que nous comptions sur lui pour nous amener à 4000m, 6km plus loin. Cela nous permettra d'apprécier plus longuement le paysage...

 

 

 

IMGP2829 Vue sur Huaraz et caillasse du HuamashrajuNous quittons la route pour monter en direction de la Laguna Muarmi Huañusca (Philippe le simulateur : elle est pour toi celle-là !...). Le ciel se charge et nous prenons un bel orage de grêle suivi d'averses continues. A 4520m (merci Tibo pour l'alti), trempés, nous décidons de planter la tente, cela suffit bien pour aujourd'hui, faut laisser un peu de dénivelé pour demain. Nico part repérer l'approche pendant que Pauline chauffe la couette... A 18h, il est temps de dîner mais le réchaud montre des signes de faiblesse. Il ne carbure pas comme d'habitude et c'est péniblement que nous arrivons à chauffer l'eau pour les pâtes chinoises lyophilisées, goût "poule aux légumes", ça vous fait saliver, hein ?!!!

 

IMGP2824 Cumbre HuamashrajuA 20h, extinction des feux, Nico a choisi l'option sans duvet pour alléger le sac, heureusement ses habits ont quelque peu séchés et Pauline lui prête sa paire de chaussettes en 39 (à savoir qu'il n'a pas des pieds mais des palmes : 45 !) et ses vêtements inutilisés.

 

Réveil à 3h30, la nuit a été "pas pire". Malheureusement, les humeurs du réchaud sont identiques à celles de la veille, repoussant notre départ à 4h50. La première partie est un dédale dans les dalles morainiques, des cairns nous aident à trouver notre chemin. Le temps est au beau aujourd'hui et nous apercevons le superbe Nevado Cashan (5686m) en face de la vallée Rajucolta. La montée au glacier n'en finit pas, nous l'atteignons enfin à 5100m. Nico veut pimenter l'ascension et suit l'arête au plus près mais derrière la butte, ça ne passe pas et il nous faut descendre pour récupèrer la voie normale. Pauline accuse le coup mais continue à force de courage. Ça serait dommage d'abandonner à 150m du sommet. La dernière partie est enfin technique, c'est bien plus agréable que de mettre bêtement un pied devant l'autre. Cela commence par un mur de 20m à 70º max suivi d'une pente à 55º/60º. La neige est bonne et permet de bons ancrages. Nous arrivons sous le sommet, reste une longueur de 20m en mixte. Pauline est très heureuse d'être arrivée là malgré les nausées et la fatigue, elle laisse Nico se faire plaisir pour sortir à la cime.

 

IMGP2826 Cumbre HuamashrajuIl est déjà 11h et c'est tard pour les Andes. Le temps nous laisse cependant du répit. Un premier rappel sur anneaux de glace puis un deuxième sur un piton nous permet de rejoindre la rimaye. Le troisième rappel se fait sur champignon de neige mais la corde reste coincée, ce qui oblige Nico à désescalader pendant que Pauline entame la descente. Nous rejoignons rapidement les dalles puis la tente à 14h20 lorsque la pluie commence à faire son apparition. Nous sommes fatigués mais il nous faut rentrer à Huaraz pour trouver un bon repas et un bon lit.

 

A 15h50, nous voilà repartis. Cette fois-ci, nous choisissons l'option Pitec (village au-dessus de Huaraz) en espérant trouver au plus vite un véhicule motorisé. Pauline a demandé à Dame Nature (chacun sa religion !) de nous épargner et ça marche, les orages éclatent partout sauf au-dessus de nous. Nous atteignons Jancu et la route mais pas de voitures en vue. Nous évoquons la possibilité "d'emprunter" un âne ou un cheval au paysan du coin, si seulement... Les kilomètres défilent et la nuit IMGP2835 CB Huamashrajucommence à tomber vers 18h. Nous sommes fourbus, les pieds et les épaules nous font mal mais nous continuons à avancer, silencieux. Un monsieur nous dit que l'on peut trouver un combi à 1h30 de marche... Nous poursuivons jusqu'à un village pourvu de lampadaires avec l'espoir d'enfin trouver un moyen de transport. Nous posons la question à un jeune mais le dernier combi est parti il y a 20 minutes... Il nous propose d'appeler son cousin, chauffeur de taxi, nous acceptons avec joie: Il nous accompagne jusqu'à la route. Il est 19h30 et nous avons 11km et 2100m de dénivelé négatif dans les jambes.

 

IMGP2830 Descente du HuamashrajuDarwin attend avec nous et nous reacon qu'il travaille dans le bâtiment pour aider ses 3 derniers frères, les 2 plus grands sont bergers dans l'alpage sous le camp de la veille. Sa maman a été foudroyée et son père les a quittés. Nous sympatisons en attendant Juan Carlos, son cousin. Nous apprécions la dernière partie en voiture, lui aussi est sympa. Il s'amuse de son nom en français : Jean-Charles. Nous sommes heureux d'avoir fait leur connaissance  d'autant que les 6-7km restants pour Huaraz auraient été un supplice. La douche est bien méritée ainsi que le menu (soupe + plat : poulet + riz), malheureusement froid... Nous ne nous faisons pas prier pour aller au lit même avec la tentation, pour Pauline, du livre de Cizia Zykë (Oro)...

Le lendemain, les courbatures et les petits yeux sont au rendez-vous. Comment vous faire croire que nous faisons ça pour le plaisir ?!!...

 

 

PS Le site équatorien de Rodrigo fonctionne enfin, au moins en partie, alors, si vous voulez rigoler un peu regarder le lien suivant !!!

http://www.micariamanga.com/Flash_videos/escalada/escalada.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nikopol - dans montagne
commenter cet article

commentaires