Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 16:11

IMGP3695 HugoLes derniers moments à Huaraz nous paraissent longs, nous n'avons qu'une envie : reprendre la route et voir du paysage. Heureusement nous avons la chance d'aller faire du bloc à Huanchac avec Hugo. Nous devions monter à Pitec avec sa voiture mais le gardien, prévenu à l'avance, n'est pas là pour lui ouvrir son garage... De notre côté, cela IMGP3704 Jeu de la rampefait trois jours que nous nous réveillons avec les pieds dans l'eau, à cause d'une fuite à l'étage. Tout le charme péruvien condensé dans ces deux anecdotes.

 

Nous commençons par nous échauffer sur un bloc que nous avions déjà reconnu. Mais là, Hugo nous montre les techniques, c'est beaucoup plus facile, quoi que, en fait ça semble plus facile parce qu'en action ça se complique... Nous finissons sur le haut du site par une voie en surplomb, un départ assis où Nico s'acharne et un jeu à partir d'une rampe. Belle session de blocs, la compagnie d'Hugo y est pour beaucoup et nous le remercions de tous ses précieux conseils prodigués, ainsi que ceux de Karine, sa femme, pendant ce séjour à Huaraz.

 

Huaraz - HuanucoJeudi 10 juin, nous revoilà sur les vélos ! Adieu la famille Castro ! Nous connaissons la première partie de l'étape grâce à nos passages aux Nevados Gueshgue et à Antacocha. Nous faisons la pause déjeuné à Recuay en parlant de foot avec les jeunes du village. L'un d'eux connaît les joueurs de l'OL, Nico essaye de donner la réplique pour ne pas paraître trop ridicule.

 

IMGP3719 Péage CatacL'après-midi, nous passons par Catac où commence la découverte de nouveaux paysages. C'est plutôt sec (la pampa) mais la Cordillière Blanche et les massifs du IMGP3743 Cordillera HuayhuashPongos / Gueshgue sont superbes en toile de fond. L'ancien péage de la route nous sert de refuge pour la nuit, nous campons juste derrière. Depuis quelques temps, ils ne font plus payer tellement l'état de la route est honteuse.

 

IMGP3738 Montée à ConocochaLa nuit est fraîche et le soleil du matin nous réchauffe agréablement. Nous suivons le Río Santa que nous avions longé depuis Chuquicara voilà plus de 2 mois. Les sommets principaux de la Cordillère Blanche disparaissent petit à petit, avec le Huantsan (6395m) en dernier (1èreascension par Lionel TERRAY), pour laisser place à ceux de la Cordillère Huayhuash avec le majestueux Yerupaja (6634m).

 

IMGP3748 Gallina de agua - Conococha PerúNous atteignons le village de Conococha (4050m) sous le col de la Fortaleza (4080m), dernier rempart pour descendre sur la côte et rejoindre Lima. Après un menú bien mérité, nous prenons la route de Chiquían en passant un grand plateau, vent de face, à côté de la lagune Conococha, source du Río Santa. On peu y voir beaucoup d'oiseaux et notamment des ibis et des poules d'eau. Nous nous cachons derrière le mur d'enceinte d'une ferme à moutons dont les habitants sont étonnés que nous n'allions pas à l'hôtel. Un de leurs chiens veillera sur nous toute la nuit...

 

IMGP3781 Vallée de ChiquíanLe reste de la montée est plutôt court (6km) pour atteindre un col à 4250m, bifurcation pour Chiquían. Nico y a une connaissance (Abner, lors d'un précédent voyage avec Tibo et Didier), mais le détour de 30km nous rebute. La vue sur Huayhuash est splendide, ses sommets sont effilés et IMGP3815 Cruz del Sursouvent peu faciles. Le spectacle est complété par des cultures qui s'étagent en terrasses, entre couleur des blés mûrs et quinoa... Une grande descente nous ramène à 3600m à l'entrée d'une gorge. La route est essentiellement fréquentée par les camions de la mine Antamina.

 

IMGP3819 Sous YanashallaNous nous arrêtons manger à Pachapaqui, où nous voyons des puyas raimondis plantés sur la place..., et où nous rencontrons deux jeunes frères qui montent 2 vaches avec leurs veaux dans les pâturages, 20km plus haut. Ils ont vu un canadien passer par ici il y a quelques temps. Nous le savons maintenant en Bolivie en compagnie de nos amis Unaï et Juan.

 

Deux heures de pédalage dans l'après-midi nous amène à un plateau à 4200m où nous plantons la tente à côté de maisons typiques. Le papi du coin veut nous acheter notre tente... s'il savait son prix en soles... Dès la tombée de la nuit, le froid se fait vif si bien que les gamelles gèlent lors du retour de la vaisselle au torrent.

 

IMGP3824 Abra de YanashallaAu réveil, nous allons chercher à quelques centaines de mètres les premiers rayons de soleil pour déjeuner puis nous continuons notre ascension du col Yanashalla : 35km de montée pour culminer à 4620m à l'alti, 4720m sur la carte. L'inclinaison de la route s'accentue sur les 500 derniers mètres ce qui les rend particulièrement pénibles. Nous nous équipons pour descendre sur Huallanca, en passant à côté d'une ville minière. Nico apprend le résultat - nul -  de l'équipe de France face à l'Uruguay, c'est déjà mieux que contre la Chine... A notre surprise, seule la partie entre Huallanca et La Uníon est en terre, nous avions comme info de la piste jusqu'à Huanuco, tant mieux ! Nous campons pour la nuit entre des ruines de maisons, le sommeil ne se fait pas prier.

 

IMGP3856 ChuquisPendant le petit-déjeuner, un chien vole notre fromage ! Nico part à sa poursuite mais sans résultat, heureusement son vieux maître n'est pas loin et le rappelle à l'ordre. Notre bien récupéré, nous continuons notre "descente" le long du Río Huayhuash jusqu'à sa confluence, à Tingo Chico (3050m), avec le Río Marañon, grand affluent de l'Amazone. La remontée de ce fleuve est très agréable, les vallées rencontrées depuis Conococha sont assez sauvages, nous voulons dire par là que peu de forme de modernisme les ont modifiées mis à part les mines. Un petit mot sur ces dernières qui appartiennent à des compagnies étrangères sous la "bienveillance" de gouvernements corrompus. Les pauvres péruviens n'en touchent aucun bénéfice, pire encore, ils ont droit IMGP3859 Transport scolaire - Huacutoà la pollution de leur rivière.  Quelques mines artisanales subsistent : extraction à la pioche du minerai et transport par des mules ou des chevaux, notamment du charbon et du fer. Nous pouvons voir aussi de nombreuses traces de l'architecture inca, en particulier des ouvrages militaires et des ruines de fermes et d'enclos, parfois encore utilisés. Nous quittons petit à petit le lit du Marañon pour arriver à Huacuto où les villageois nous logent dans une cabane en bois à côté de l'église. La route est toujours en asphalte mais nous avons du mal à croire qu'elle ne date que d'un an, déjà des trous la ponctuent, nous en aurons l'explication plus tard.

 

IMGP3879 Corona Del IncaLe lendemain, après avoir assisté au départ scolaire, 20km sont nécessaires pour atteindre le col à Ayapitec : 4000m d'altitude, 1000m de dénivelé sur 50km (nous sommes parés pour le Tour de France !). Les paysages s'enchaînent, réservant parfois quelques surprises  au détour des virages... Tout proche se trouve la Corona Del Inca (couronne de l'Inca) où se trouve des vestiges de maisons de cette époque. Nous tombons par hasard sur la France... Comme quoi, on peut retrouver son pays dans des circonstances étranges... Nous Le début de la descente sur Huanuco est en terre puis nous arrivons à un bouchon causé par un chantier. Les ouvriers veulent bien nous laisser passer à condition de faire IMGP3882 Franceattention à la machine (les gringos passent à vélos, les cholos restent sur le quai !). La première rencontrée, son chauffeur est courbé sur le volant et fait la sieste, nous sommes hilares. Heureusement, un peu plus bas, d'autres ouvriers sauvent l'honneur ! Nous comprenons enfin pourquoi leurs routes se détériorent si vite : ils tassent 20-30cm de terre et de pierres au rouleau compresseur et coulent directement 1cm (seulement) de goudron par-dessus, le tour est joué ! 5km plus loin à peine, d'autres ouvriers sont déjà en train de boucher les premiers trous sur la route neuve... Après le col, 55km de descente nous amène à Huanuco (ville au meilleur climat du monde, certain se demande où est la neige ?...) où nous allons un peu nous reposer après ces 6 jours de vélo et d'où nous vous donnons ces nouvelles.

 

IMGP3884 Entrée Huanuco

Partager cet article

Repost 0
Published by Nikopol - dans vélo
commenter cet article

commentaires

Jérémie&co 24/06/2010 09:11



la famille de l'Isère suit votre aventure sur votre blog et apprécie beaucoup de voyager par intérim bisous à tous les deux



Nikopol 24/06/2010 21:33



Salut les Isérois !


Nous avons passé quelques jours à Huayllay, où nous avons bien grimpé. Nous avons aussi rencontré des espagnols, mais on vous racontera tout plus tard.


Bisous à vous



michel mathieu 17/06/2010 08:54



belles photos, retour du vélo après les sommets vertigineux...


La barbe de Nicolas pousse, le chapeau de Pauline est couleur locale.


bisous


mam 



Nikopol 19/06/2010 22:06



Merci Man !


Nous sommes près d'atteindre Huayllay, pour une p`tite séance de grimpe.


Bisous