Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 18:02

IMGP5121 Sacsayhuaman

IMGP5190 Plaza de Armas CuscoLe peuple de l'Inca voyait grand : Quosqo signifie, en queshua, le "nombril du monde". L'histoire ne nous dit pas s'ils ont raison... Quoiqu'il en soit, cette ville est chargée de son passé. A chaque coin de rue, on y trouve des monuments, principalement de l'époque de la Conquista. Les espagnols, un peu fainéants, ont cependant gardé les fondations et le IMGP5165 Fondations de Cuscosoubassement des murs précolombiens pour y asseoir leurs propres édifices : maisons bourgeoises, églises, couvents...

 

L'empire des fils du soleil fut plutôt court, pour autant que leurs descendants s'y retrouvent aujourd'hui. Il n'y eut que 14 Incas (le mot Inca signifiant "chef"). Voilà pour les repères :

  1. IMGP5149 SacsayhuamanManquo Qhapaq : premier Inca, mythique, qui serait sorti d'une caverne avec ses3 frères. Serait, avec Mama Ollco, sa soeur et épouse (bonjour l'adultère !)
  2. Sinchi Roqa
  3. Lloqe Yupanki
  4. Qhapoq Yupanki
  5. Mayta Qhapaq
  6. Inka Roqa
  7. Yawar Wakaq
  8. Wiraqocha
  9. Pachakuteq Inca Yupan :  nom signifiant "renversement de l'ordre du monde", 1er inca historique "certifié", rebâtit Cuzco. Règne dans les années 1430.
  10. Yanque Yupanki
  11. Tupak Inka Yupanki: règne de 1472 à 1493. Grand guerrier, poursuivit l'extension de l'empire. Aurait créé le système des "tambos", relais où des hommes à pied, les Chasquis, se passaient les informations, codées sous la forme de "quipu". Ces derniers sont une forme de pré-écriture, consistant en des cordes dont les noeuds et les couleurs consitaient un code unifié dans l'empire.
  12. Waynaqhapaq : règne de 1493 à 1525.
  13. Washar (ou Huscar) : règne de 1425 à 1530.
  14. Atawallpa : règne de 1530 à 1532, pendant la guerre avec son frère Washar II. Mourut le 29 août 1533, étranglé par es espagnols pour avoir jeté à terre une Bible.

 

IMGP5145 SacsayhuamanLe 22 juillet, après une journée repos (forcée pour Nico à cause du "mal de ventre"), nous partons à l'assaut de la culture ! Première étape : sexywoman, euh... Sacsayhuaman ou Saqsaywaman! Surplombant la cité, ce site se compose de grandes murailles, aux pierres énormes et ajustées de telle façon qu'on ne peut rien glisserentre ! Nous montons le long de la route, contournant la billetterie. En effet, il faut s'acquitter  d'une taxe pour entrer dans les ruines, construites entre les règnes de Tupac Yupanqi, Waynaqhapaq et Washar (de 1471 à 1530).

 

IMGP5154 SacsayhuamanComme nous n'avons pas envie de nous défausser de nos soles, nous regardons le site de loin. Outre les énormes pierres, on remarque facilement que c'était probablement un centre rituel. D'ailleurs, les chrétiens ont construit non loin de là une grande statue blanche, les bras levés au ciel : un saint ou un Christ ? L'endroit est propice à la religion. Puisque la balade est longue, nous interpellons un gardien, lui demandant notre chemin. Il nous fait traverser le site, puis nous nous mêlons à la foule et redescendons en ville, tout en longeant les gigantesques murailles. Nous avons vu beaucoup du lieu, pour pas un peso ! Nous lirons dans un guide que Sacsayhuaman aurait été aussi un dépôt militaire et qu'une lagune artificielle aurait été construite à des fins rituelles.

 

IMGP5171 La mercedL'après-midi, nous visitons le musée Inca, un peu bazar et où il est interdit de faire des photos ! Quelques momies, des poteries et des explications sur le Machu Picchu et Choquequirau. Rien de transcendant ! Sauf peut être la modélisation de Moray, un site agricole où une technique avait été mise au point pour cultiver des plantes de régions plus chaudes. Des terrasses s'étagent de façon concentriques permettant qu'au centre, la température s'élève (gain d'environ 5ºC/terrasse). Plus d'explications ici...

 

Le soir nous passons à la Casa Elena, un bel hôtel tenu par un français et sa femme, à la recherche de renseignements sur les conditions en montagne. Yves nous reçoit très gentillement et nous propose une journée de grimpe dimanche, sans lui car il a laissé de côté la montagne pour se consacrer au parapente ! Nous parlons un bon moment. Un couscous à l'alpaga conclue la journée.

 

IMGP5179 La mercedNous commençons paresseusement cette nouvelle journée, surtout Pauline qui apprécie de boire des cafés avec Marie la Bretonne sur la terrasse ensoleillée ! Nous visitons les marchés artisanaux, à la recherche d'une ceinture pour le pantalon de Pauline. Au final, nous achetons le cordon qui attache toutes les ceintures d'une petite mamie de vendeuse. "Modèle unique" nous dit-elle !

 

L'après-midi, nous croisons fortuitement Marie que nous entraînons visiter le couvent de la Merced. Nous y voyons un beau bâtiment, avec des peintures pas toujours catholiques ! Beaucoup traitent des enfers, avec des représentations monstrueuses de gens se faisant dévorer et/ou torturer. Le clou du spectacle est pour beaucoup le merveilleux trésor : tabernacles, encensoirs, custodes (porte-hostie)... Une de ces dernières pèse 22kg, dont une bonne partie en or, ornée de plus de 1500 diamants et 600 perles. On vous passe les rubis et autres pierres précieuses. Cependant nous sommes loin de ces considérations vénales et pour nous, le meilleur consiste en le fabuleux dallage de pierre d'une des salles, qui nous aura permis des glissades magistrales !

 

IMGP5167 La mercedNous terminons par la visite de l'église, où se déroule la messe. Les péruviens font une très forte consommation d'eau bénite d'ailleurs!  Les Jésus sont sanglants et d'autres sont entourés de peluches ou autres donations symboliques pour qui veut s'attirer les bonnes grâces du ciel. Durant la nuit, pas de chance, Nico est de nouveau malade. Nous loupons le rendez-vous avec le Club Andino, club de montagne cusquénien. Nous ne connaîtrons pas les falaises du coin, ni même les montagnes car nous décidons de ne pas tenter d'ascension compte-tenu des maladies récurrentes. Le pauvre Nico repasse une journée entière au lit !

 

IMGP5202 Défilé CuscoLe lundi, ça va un peu mieux. Nous mangeons au marché avec Marie et nous y trouvons le bonheur de Nico : un beau Wiphala, aux couleurs de tawantinsuyo. Traduire : drapeau représentant l'arc-en-ciel de l'empire inca réuni. Ce sont des bandes de couleur horizontales, tandis que les différentes régions (ou suyo) avaient un drapeau en damier, représentant eux aussi l'arc-en-ciel.

 

Le soir, c'est encore luxe. Nous mangeons de nouveau avec l'amie Marie au Kukuli puis nous complétons notre repas par IMGP5212 Défilé Cuscoquelques crêpes-dessert. Au petit-déjeuner, rebelotte: nous finissons la pâte, à grand renfort de chocolat. Marie boucle ses bagages alors que nous partons visiter les "salinas", dans la vallée sacrée.

 

Nous traversons la ville en plein milieu des festivités. C'est la "semaine patriotique", mieux que la fête nationale, qui dure elle déjà deux jours (28 et 29 juillet). Ça permet aux perúnaos de faire plus de défilés, dont ils sont très friants, et de boire aussi plusieurs soirs d'affilé ! Il y a même les pompiers ! Coucou David !

 

IMGP5229 SalinasNous prenons le bus pour Urubamba puis sur quelques kilomètres un collectivo, qui nous dépose au pied du sentier. Nous ne faisons que croiserles promeneurs ! Beaucoup se font déposer à l'autre entrée... tandis que nous, après une bonne demie-heure de balade, nous débouchons sur les salines, sans passer par la case "billet". Encore 10 soles d'économie ! L'eau d'un ruisseau passe sur les différentes terrasses et dilue le sel du sol, alors IMGP5240 Salinasrécolté par les exploitants. Les 4000 bassins étaient exploités avant même les incas.

 

La fin de journée se passe à préparer notre départ pour le jour suivant et la soirée à discuter avec des seine-et-marnais qui reviennent en famille du Machu Picchu, par les chemins détournés de Santa Teresa. Ce sont de grands voyageurs qui ont pris le trans-sibérien lors d'un périple.

 

 

 

IMGP5237 Salinas

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Adrien 17/10/2010 12:50



10 nuevo soles = 2,50€ ...



Adrien 17/10/2010 12:47



je connais bien les endroits et le Peru... j'ai lu plusieurs fois sur le blog ce style de remarque... si tu peux partir plusieurs mois en AmSud t'es pas ricrac comparé aux locaux pour qui la
vie est dure sur l'altiplano...



Adrien 07/10/2010 21:50



vouloir economiser des bouts de chandelles ,10 sols par ci,10 sols par là...au détriment d'une population et d'un pauvre...voilà une belle mentalité de français franchouillards fonctionnaires en
voyage...le cliché dans toute sa splendeur. great! c'est beau mais pas etonnant



Nikopol 08/10/2010 20:31



Quel beau message plein de gentillesses !


Critiquer les autres sans les connaître, cela aussi c'est une belle mentalité...


On n'est pas tous riches en France et économiser 10 soles par ici et par là aident à boucler un budget de voyage conséquent sur le long terme. Après, si tu étais au courant des circonstances, tu
saurais que ce que l'on a pu gratter au cours du voyage ne va pas à la population mais aux administrations qui ne font rien pour entretenir les sites et encore moins pour aider les pauvres.


Mais bon, il y a toujours de savants éclairés qui savent tout sur tout...